les accidents musculaires

Les accidents musculaires 

Il existe deux types de lésions musculaires traumatiques : les lésions traumatiques extrinsèques (c'est-à-dire par interaction avec l’extérieur : choc le plus souvent) et les lésions traumatiques intrinsèques (c’est-à-dire sans interaction avec l’extérieur). Les conséquences musculaires sont alors différentes.

Les accidents musculaires

Lésions musculaires traumatiques par cause intrinsèque

Elles font suite à une utilisation anormale du muscle soit quantitative (excès de durée par exemple lors d’une course longue, reprise après un long arrêt) soit qualitative (accélération brutale, automatisme trompé).

Crampe : contraction involontaire douloureuse et intense d’un muscle. Traitement par les étirements et l’hydratation.
Courbature : douleur musculaire apparaissant avec retardement après un effort trop important.
Contracture : contraction musculaire douloureuse involontaire et modérée souvent après un petit traumatisme musculaire. 
Elongation : micro déchirures entraînant l’apparition au cours d’un effort de douleur musculaire localisée et nécessitant une baisse de l’intensité de travail.
Déchirure : appelée aussi claquage, déchirure d’un grand nombre de fibres musculaires. Douleur importante obligeant l’arrêt de la course.
Rupture : appelée aussi claquage, déchirure totale du muscle. Douleur importante obligeant l’arrêt de la course.
Désinsertion : arrachement de fibres musculaires ou d’un tendon. L’arrachement peut se faire d’une attache osseuse ou tendineuse.

Lésions musculaires traumatiques par cause extrinsèque
 
Elles font suite à un traumatisme musculaire le plus souvent par choc direct : le muscle peut recevoir un choc léger, modéré ou violent, par un objet contendant ou non. Le muscle peut aussi être écrasé. Parfois, les conséquences du traumatisme musculaire peut se rapprocher de celles d’un traumatisme par cause intrinsèque.

Contusion : d‘intensité variée, l’activité sportive peut être reprise immédiatement ou non. Ce sont les béquilles au football et autres sports avec contact.
Hernie : rupture de l’aponévrose (enveloppe entourant le muscle et le maintenant) avec saillie externe du muscle. Causée soit par un choc direct soit par contraction brutale musculaire.
Hématome : soit par traumatisme direct du muscle, soit causes intrinsèques.
Dilacération : agression externe par objet contendant (patin, crampons,..) et arrêt immédiat de l’activité sportive. La plaie est visible.

Les facteurs de risque

- Défaut d’hydratation
- Défaut d’alimentation (manque de sodium, de calcium, de magnésium)
- Echauffement insuffisant
- Entraînement insuffisant et défaut de progressivité dans l’entraînement
- Matériel dangereux et inadapté à la pratique
- Conditions météo : froid, pluie…

Les traitements

- Lésions musculaires traumatiques par causes intrinsèques sans lésions anatomiques :
o Massages
o Etirements
o Hydratation
o Application de chaud
o Parfois médicamenteux

- Lésions musculaires traumatiques par causes intrinsèques avec lésions anatomiques : 
o Repos
o Bandage compressif
o Glaçage
o Kinésithérapie
o Parfois chirurgie

- Lésions musculaires traumatiques par causes extrinsèques :
o Repos
o Bandage compressif
o Glaçage
o Kinésithérapie
o Parfois chirurgie

La prévention

- Bonne hydratation
- Bonne alimentation
- Echauffement de qualité
- Progressivité dans l’entraînement
- Utilisation de matériel adapté


Tableaux récapitulatifs

Lésions musculaires traumatiques par causes intrinsèques sans lésions anatomiques

 
crampes
courbature
contracture
Facteurs de risque
- Défaut d’hydratation
- Défaut d’alimentation (manque de sodium, de calcium, de magnésium)
-Echauffement insuffisant
-Entraînement insuffisant
idem
idem
Mécanisme
Pas de lésion anatomique
Pas de lésion anatomique
Pas de lésion anatomique
Examen clinique
-Contraction involontaire douloureuse et intense
-résolution spontanée
-Douleurs musculaires quelques heures après effort inhabituel
-Douleur à l’effort, la mobilisation et la palpation
-Contraction volontaire non résolutive spontanément et peu intense
-Palpation douloureuse localisée
 
Examen complémentaire
aucun
aucun
aucun
Durée
Quelques secondes à quelques minutes
3 à 7 jours
5 à 10 jours
Traitement
-Etirements
-Massages profonds appliqués
-Hydratation
-Massages
-Thermothérapie (application de chaud)
-Activité physique légère et non traumatique
-Massages
-Médicamenteux (antalgiques et relaxants musculaires)
Prévention
-Bonne hydratation
-Bonne alimentation
-Echauffement de qualité
-Progressivité dans l’entraînement
idem
idem

 

 Lésions musculaires traumatiques par causes intrinsèques avec lésions anatomiques

 
Elongation
Déchirure
Rupture
Désinsertion
Facteurs de risque
- Défaut d’hydratation
- Défaut d’alimentation
-Echauffement insuffisant
-Entraînement insuffisant
idem
idem
idem
Mécanisme
Utilisation au-delà de la limite d’étirement du muscle
Contraction violente et rapide du muscle (démarrage, automatisme trompé)
Contraction violente et forte du muscle (démarrage, automatisme trompé)
Contraction violente et forte du muscle (démarrage, automatisme trompé)
Lésion anatomique
Microscopiques
Déchirure de fibres plus ou moins faisceaux musculaires
Déchirure totale du muscle
Arrachement du muscle ou du tendon
Examen clinique
-Douleur brutale modéré
-Reprise du sport possible à intensité moindre
-Impotence modérée
douleur palpation et étirement
-Douleur locale brutale
-Impotence fonctionnelle totale du muscle
-Douleur palpation et étirement
-Encoche parfois palpable
-Hématome
-Douleur intense
-Impotence fonctionnelle totale du muscle
-Douleur palpation et étirement
-Encoche parfois palpable
-Hématome
 
-Douleur intense
-Impotence fonctionnelle totale du muscle
-Douleur palpation et étirement
-Encoche parfois palpable
-Hématome
 
Examen complémentaire
Echographie
Echographie
Echographie
Echographie
Durée
10 jours à 2 semaines
3 à 4 semaines
6 à 10 semaines
6 à 10 semaines
Traitement
-Repos
-Bandage
-Glaçage
-Kinésithérapie et rééducation
-Repos
-Bandage
-Glaçage
-Kinésithérapie et rééducation
-Repos
-Bandage
-Glaçage
-Kinésithérapie et rééducation
-Parfois chirurgie
-Repos
-Bandage
-Glaçage
-Kinésithérapie et rééducation
-Parfois chirurgie
Complications
 
-Hématome enkysté
-Ossification de l’hématome
-Cicatrices fibreuses
-Calcifications musculaires
-Hématome enkysté
-Ossification de l’hématome
-Cicatrices fibreuses
-Calcifications musculaires
-Hématome enkysté
-Ossification de l’hématome
-Cicatrices fibreuses
-Calcifications musculaires
Prévention
-Bonne hydratation
-Bonne alimentation
-Echauffement de qualité
-Progressivité dans l’entraînement
idem
idem
Idem

 

Lésions musculaires traumatiques par causes extrinsèques

 
Contusion
Hernie
Hématome
Dilacération
Mécanisme
Choc direct
Choc direct
-Choc direct
-Ecrasement
Agression par objet contendant
Lésion anatomique
Ecrasement fibres musculaires (de quelques à beaucoup)
Rupture de l’enveloppe musculaire
Epanchement de sang dans le muscle
Atteintes des fibres musculaires
Examen clinique
-Douleur à palpation et étirement
-Ecchymoses
-Impotence fonctionnelle
-Tuméfaction sous cutanée lors de la contraction musculaire
-Douleur modérée
Tuméfaction fluctuante et douloureuse intra musculaire
-Plaie
-Douleur intense
-Impotence fonctionnelle
-douleur palpation et étirement
Examen complémentaire
Echographie
Echographie
Echographie
 
Durée
2 à 3 semaines
3 semaines
 
4 semaines
Traitement
-Bandage compressif
-Glaçage
 
-Bandage
-Kinésithérapie
-Bandage compressif
-Evacuation hématome
-Kinésithérapie
-Chirurgie
-Kinésithérapie
Complications
 
 
 
-Hématome enkysté
-Ossification de l’hématome
-Cicatrices fibreuses
-Calcifications musculaires

 

 

Ajouter un commentaire

LYCEE QUALIFIANT HASSAN II ASS EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site