pathologie mineskal

Les pathologies méniscales

Les pathologies méniscales 


Les pathologies méniscales sont fréquentes chez le sportif et en particulier dans les sports de contact. Souvent chroniques, parfois peu symptomatiques,  les pathologies des ménisques peuvent devenir invalidantes.

Les pathologies méniscales

Les ménisques : anatomie, rôle et fonctionnement

Chaque genou contient deux formations fibrocartilagineuses légèrement mobiles en forme de croissant appelées ménisques (le ménisque interne ou médial et le ménisque externe ou latéral). 

Les ménisques, situés entre le fémur et le tibia, jouent plusieurs rôles fondamentaux dans le fonctionnement du genou en favorisant l’amortissement, la congruence, la stabilité et la mobilité du genou. 

La légère mobilité des ménisques leur permet de s’adapter aux mouvements du genou (rotation, flexion, extension). 

Les ménisques sont peu vascularisés et leur vascularisation se fait principalement par la périphérie ; cela explique le faible taux de cicatrisation des lésions méniscales. De plus, les ménisques dégénèrent rapidement avec l’âge ; ainsi une lésion méniscale ne pourra cicatriser que chez les sujets jeunes et sur des lésions périphériques.

Quels sont les facteurs traumatisant les ménisques ?

Le ménisque est traumatisé lorsqu’il est écrasé par un mouvement de torsion ou de flexion forcée du genou. Ces mécanismes de lésion méniscale expliquent leur fréquente association à des lésions ligamentaires (ligaments croisés entre autres).  Le ménisque devient douloureux si un fragment du ménisque est mobile dans le genou. S’il existe une fissure sans fragment mobile, le genou est le plus souvent indolore.

Quels sont les types de lésions des ménisques ?

Les ménisques peuvent subir différents types de lésions : fissure longitudinale ou transversale, anse de seau (fragment longitudinal mobile), rupture longitudinale ou transversale. Certaines malformations des ménisques peuvent rendre un ménisque douloureux : ménisque discoïde (car plus fragile qu’un ménisque « normal », kyste.

Quels sports peuvent occasionner une atteinte méniscale ?

Les sports à risque sont majoritairement les sports de contact, les sports avec saut :

- Football
- Rugby
- Handball
- Basketball
- Ski
- Volleyball

Quels sont les symptômes d’une pathologie méniscale ?

Les lésions des ménisques sont parfois non douloureuses. Certaines lésions méniscales sont découvertes à l’examen du genou au décours d’un accident du genou du type entorse. 

Les symptômes les plus fréquents sont :

- Douleurs du genou, d’intensité et de type variés.
- Impression de dérangement.
- Impression de corps étranger dans le genou.
- Episodes de blocages du genou : le genou ne peut s’étendre complètement mais la flexion est possible, le plus souvent ces blocages sont réductibles par des manœuvres variables. Ces épisodes de blocage sont très caractéristiques de lésions méniscales.
- Episode d’épanchement intra articulaire avec gonflement du genou.
- L’examen médical comprenant certaines manœuvres orientées permet d’orienter le diagnostic.

Quels examens complémentaires faire ?

- Radiographies du genou : premier examen à faire mais rarement contributif
- IRM du genou : un des meilleurs examens pour les ménisques, l’IRM permet de voir les lésions méniscales et de s’assurer de l’absence d’autres lésions (ligaments, cartilage, os) mais ce n’est pas toujours facile d’obtenir un rendez vous rapide !
- Arthroscanner.
- Arthrographie.
- Parfois il faut avoir recours à l’arthroscopie (examen permettant de visualiser l’intérieur du genou à l’aide d’une caméra et de mini incisions) pour faire le diagnostic de lésion méniscale.

Quels sont les traitements des pathologies des ménisques ?

Les traitements sont gradués en fonction de l’intensité de la gêne, du type de lésion, du niveau de pratique sportive, du type de sport, de l’âge du patient…

- Parfois aucun traitement n’est nécessaire.
- Parfois un traitement anti inflammatoire par voie orale associé à du repos est suffisant.
- Parfois une ou plusieurs infiltrations sont utiles et suffisantes.
- Parfois une arthroscopie est nécessaire et permet, en plus de préciser le diagnostic de la lésion méniscale, un geste chirurgical sur le ménisque. Le geste chirurgical peut être une suture ou l’ablation d’un fragment plus ou moins large. 
- Il est important de traiter les lésions associées (ligaments par exemple).

Les complications des lésions méniscales

- Douleur chronique du genou.
- Episodes de blocages et de douleur du genou.
- Arthrose précoce (en raison du mauvais fonctionnement du ménisque mais aussi parfois en raison d’un geste chirurgical trop étendu).
- Il faut se méfier de lésions associées (entorse des ligaments croisés notamment) à des lésions méniscales qui rendent les complications plus fréquentes.

Les lésions méniscales sont les lésions fréquentes, principalement chez le sportif. Le diagnostic clinique est parfois difficile.
 
Parfois peu gênantes, ces lésions méniscales peuvent devenir invalidantes et nécessiter des traitements variés allant jusqu’au traitement chirurgical sous arthroscopie.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

LYCEE QUALIFIANT HASSAN II ASS EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×